Moto, scooter : sont-ils plus polluants que les voitures ?

Publié le : 14 décembre 20214 mins de lecture

Dans la rue, vous entendez toujours une moto ou un scooter approcher. C’est évident que certaines personnes respirent un grand coup, bouchent leurs oreilles et expirent après que l’engin s’éloigne. Les motos et les scooters émettent un gaz à effet de serre. Et lorsque vous entendez de la pollution, votre pensée vous mène spontanément au transport. En France, les transports sont la première cause de la pollution de l’air et source d’émission de gaz à effet de serre. Ce transport est très vague car il peut s’agir en grande voiture ou un petit mode de transport a deux roues. Quoique ce soit, plusieurs études affirment que les scooters ou les motos sont plus polluants que les voitures. Pourquoi ? Quels sont les impacts sur l’environnement ? Et comment peut-on limiter les empreintes écologiques à scooter ou à mots ?

Les motos et les scooters sont-ils généralement plus polluants que les voitures ?

Certains chercheurs ont publiés une étude comparative entre des véhicules deux roues et une voiture sur les émissions polluantes. Ils ont vu que les deux véhicules à deux roues (les scooters et les motos) étaient soumis à une norme d’émission de polluant. Les résultats ont montré que les deux roues émettent moins de gaz à effet de serre que les voitures. Seules les voitures dotées de moteurs diesel avaient de la performance comparable aux deux roues sur l’émission de gaz à effet de serre.

Quels sont les impacts de ces émissions de gaz à effet de serre sur l’environnement ?

Les deux roues motorises sont généralement des véhicules petits qui sont moins polluants. Pour renforcer cette pensée, les scooters et les motos sont moins nombreux que les voitures. Ils n’occupent pas le 10 % du parking ou sur la route française. C’est-à-dire, ils occupent moins de place ce qui les permettent de désengorger la circulation. Malgré ça, les motos et les scooters rejetaient en effet trois fois plus de monoxyde de carbone et six fois plus d’hydrocarbure dans l’atmosphère. Pourtant, les véhicules à deux roues ne consomment pas beaucoup de carburants que les véhicules essences.

Comment peut-on limiter les empreintes de ces émissions de gaz ?

Il faut passer à l’électrique. La production des véhicules électriques n’est pas encore très évoluée mais, elle sera très avantageuse. Depuis quelques années,  les moteurs 4 temps sont devenus une tendance réelle. Il faut les privilégier. Même si la pollution sonore n’a pas été dite, elle est toujours réelle avec ou sans modification de la laine de roche. Vous pouvez éviter les pointes en ligne droite car elles consomment et polluent. Et enfin, recyclez vos fluides vidanges et utilisez des produits biodégradables.  

Plan du site